Follow by Email

21/10/2014

"Quai Ouest à l’Opéra national du Rhin" par Angélique Lagarde - kourandart.com - 3 octobre 2014





"Quai Ouest à l’Opéra national du Rhin"

"Koch a de gros ennuis, il a décidé de fuir la société et tel un chien malade se cacher des yeux du monde pour finir ses jours. Monique sa secrétaire l’accompagne dans sa quête de repos absolu, sans trop sembler consciente ni de l’issu, ni des risques de cette escapade au cœur du néant. Quai Ouest c’est avant tout la tragédie d’un lieu, ce qu’a décrit Bernard-Marie Koltès ne sont autres que les limbes de notre société contemporaine. Comment donner à éprouver en musique et en chant lyrique ce microcosme sinistré avec ses non-dits, ses secrets et son vocabulaire sale et gras comme les mains des homme qui le compose ? 
C’est le pari osé qu’à accepter de relever Régis Campo et il faut l’avouer avec une certaine maestria. La partition lancinante vient se faire claquer par le fracas de la guitare électrique comme ses êtres en perdition se font claquer la porte de l’avenir.
Demeurent les mots et leurs orateurs, qu’en faire ? La mise en scène de Kristian Frédric tente d’allier les codes du théâtre contemporain à ceux de l’Opéra. Relevons pour les interprètes, une parfaite maîtrise du jeu scénique et surtout quelques voix remarquables : Julien Behr, le jeune ténor, dans le rôle de Charles, Hendrickje Van Kerckhove, la sensible soprano dans celui de Claire, sa sœur, et Fabrice di Falco qui signe ici sa seconde collaboration avec Régis Campo, dans celui du petit malfrat, Falk. "

Angélique Lagarde
3 octobre 2014 


http://kourandart.com/2014/10/03/quai-ouest-a-lopera-national-du-rhin-par-angelique-lagarde/   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire